La vraie notion du pardon selon moi.

Quelqu’un vous a fait du mal, vous a blessé, menti..? Peu importe l’action négative que vous avez subi, jusqu’à présent vous ne l’avez toujours pas digéré. Pendant des années vous en avez bavé et aujourd’hui la blessure est toujours présente.

La douleur que vous ressentez est totalement normale, de même que l’envie de vous venger qui peut-être vous a traversé l’esprit maintes et maintes fois. Mais je pense qu’il y a une solution beaucoup plus apaisante même si, au premier abord elle paraît difficile et inacceptable. Oui oui, je parle bien du pardon. Ce simple petit mot simple qui de nos jours écorche la bouche de nombreuses personnes tellement, il à l’air si difficile à prononcer. Pourtant quand on regarde la chose d’un autre angle, sans pardon le monde ne tournerai pas rond.

Effectivement pensez y, quelqu’un dans votre entourage vous a forcément pardonné ne serait-ce qu’une fois par rapport à quelque chose que vous lui avez dit ou fait. Et pourtant.. Le pardon n’a jamais tué quiconque quand j’y pense bien. Si quelqu’un vous pardonne pourquoi ne le feriez vous pas à votre tour? Question assez troublante non..? Mais je connais beaucoup de personnes qui ont la réponse facile et diront que les choses sont “différentes”, que ce n’est pas pareil, que le vécu varie en fonction de l’individu.

Mais sincèrement je dirai sans aucune pression que c’est l’orgueil qui s’exprime et que les gens n’ont tout simplement pas envie d’effacer les fautes d’autrui. Quand je parle de “pardon” aux autres je fais face à une autre notion mais totalement à l’opposé de ce que moi, j’ai en tête. Il semblerait que pour la majorité des gens, le pardon serait “passer sur une mauvaise action commise mais sans oublier celle ci” or pour moi ce n’est pas ça le vrai pardon. Quand on décortique la notion de pardon on met de côté les choses personnelles comme l’orgueil ou l’égo ce qui altérerai cette notion. Pour prendre un exemple simple je considère la vrai notion de pardon comme une ardoise que l’on efface avec une éponge particulièrement bien humide. Après avoir passé une ou deux fois plus rien ne subsiste. Aucune trace de craie, aucune trace de quoi que ce soit d’ailleurs, juste un tableau vide, sans écrit, propre.

Quand on efface correctement un tableau, peut-on relire ce qui était marqué auparavant? Bien sûr que non..et pour moi c’est du pareil au même. Quand on pardonne, on efface l’erreur commise en effaçant le “tableau des erreurs ” et par conséquent on ne fait plus mention de cette erreur dans le futur. Combien ont soi-disant pardonnés en remettant sur le tapis des “pseudos pardon” comme si ils attendaient une occasion de cracher les erreurs commises. Comme s’ils tenaient un registre d’erreur et au moment fatal déballaient le tout et faisaient mention une par une des erreurs commises les cinq dernières années.

J’exagère un peu mais vous avez compris l’idée, quand je parle de pardon je parle aussi d’oublier entièrement, mais pas seulement de ça. Faire la part des choses est essentielle et ce en toutes choses et dans tout ce que l’on entreprends. Alors même quand on pardonne quelqu’un et que l’on oublie l’erreur il ne faut pas agir comme un mouton et tout avaler, il faut aussi faire la part des choses. C’est si médiocre de ne pas faire la part des choses et de rester la, sans avancer. C’est triste à dire mais ceux qui ne savent pas pardonner ne savent pas vivre à mon avis.

« L’erreur est humaine, le pardon est divin. »

Publicités
La vraie notion du pardon selon moi.